Micro-station à culture fixée

La différence avec la culture libre est que sur cette micro-station, un lit pour accueillir les bactéries est necessaire. On appel ce support le bio-film. Il permettra de retenir les micro-organismes ainsi que les bulles d'air et les polluants afin d'assurer une bonne décomposition, dégradation pour le traitement de l'eau. L'avantage du bio-film est qu'il optimise la dégradation des déchets et polluants grâces à la rétention d'oxygène.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

microstation-1

 

La micro station fonctionne en  trois étapes.

Première étape : la décantation

Le décanteur primaire collecte l’ensemble des eaux usées, ainsi il permet leur homogénéisation. Ce prétraitement permet de piéger les matières les plus lourdes au fond du compartiment et les plus légères en surfaces (graisses, etc…). En complément, une réaction anaérobie au sein du décanteur permet la minéralisation des boues. L’eau prétraitée est ensuite envoyée dans le bassin de réaction par airlift. Le débit de cet airlift dépend de la hauteur d’eau dans le bassin. En dessous d’une certaine hauteur d’eau dans le décanteur, l’airlift se désamorce afin de laisser un volume suffisant pour le traitement anaérobie. Ce séquençage des transferts va permettre de disposer d’un volume tampon utile pour absorber les fortes pointes en entrée (vidange d’une baignoire par exemple)

 

Deuxième étape : le traitement biologique

Les eaux usées provenant du décanteur primaire arrivent dans le bassin de réaction où des supports sont en suspensions libre. La biomasse épuratrice va se fixer aux supports sous la forme de biofilms. A l’aide de diffuseurs membranaires fines bulles commandés par l’automate, des périodes d’aération et de repos sont alternées. La succession de périodes aérobies et anoxies permet la digestion de la charge organique et azotée par la biomasse. 

microstation

Micro station d’épuration « purestation PS6 »

 

Troisième étape : la clarification

Les eaux épurées arrivent par surverse du bassin de réaction. Les boues résiduelles subissent alors une dernière clarification. Les boues s’accumulant au fond de la cuve sont recirculées dans le bassin de réaction par un deuxième airlift. Cet airlift a une forme de T, ce qui permet deux points d’aspiration des boues, et ainsi une recirculation efficace. Un trosième airlift, en forme de U, permet une seconde recirculation, dirigée vers le bassin de décantation primaire. L’une des recirculations est dirigée vers le bassin de réaction afin de ne pas l’appauvrir en biomasse, l’autre vers le décanteure primaire afin de stocker l’excès de boues secondaires produites.

 

 

Demander un devis pour votre assainissement

Avantages de la culture fixée

  • Gain de place, le volume du bio-réacteur est réduit
  • Haute performance du traitement et de l'épuration de l'eau
  • Maintenance peu honéreuse

Consulter les micro-stations que nous proposons à la vente :

Nous pouvons installer ou vous livrer des micro-stations à culture fixée dans les départements :

Sageau

Spécialiste de la gestion de l'eau. Assainissement individuel, micro-station d'épuration, filtre coco.
Récupération d'eau de pluie pour l'habitat et jardin.

Site internet : www.sageau-assainissement.fr

Sageau sur Twitter