Maintenance / service / Etude de sol / Spanc

Sur certains dispositifs il est facile de réaliser soi-même l’entretien après une formation par un professionnel compétent. Le hic va être la difficulté pour réaliser la mesure des boues. Toutefois, il est préférable de faire contrôler son assainissement individuel par un professionnel car il garantira son bon fonctionnement toute l’année et se déplacera peut-être « gratuitement » chez vous en cas de souci.

La fameuse question de la vidange… En fait tout dépend de 2 critères : la technologie choisie plus le  volume de décantation dans votre dispositif agrée. En règle générale, un filtre compact produit moins de boues qu’une micro station à culture fixée qui produit moins de boues qu’une micro station à culture libre. De plus, plus le volume de sera important et plus vous aurez des fréquences de vidanges espacée. Dans la plus part des agréments ministériels, il est indiqué que l’utilisateur doit réaliser une vidange quand la micro station à atteint 30 % de boue dans le compartiment de décantation. Pour les dispositifs compacts, il est indiqué qu’une vidange doit être réalisée quand les boues atteignent  50% du volume de décantation.

Le prix d’un contrat d’entretien pour un assainissement individuel (micro station et dispositif compact), dépend de la maintenance à effectuer et du dimensionnement. Certaines micro-stations ou dispositifs compacts peuvent être compliqués à entretenir, alors que d’autres sont très simples. Le dimensionnement aussi, joue un rôle important dans le tarif de votre contrat d’entretien, plus vous avez un gros assainissement plus votre entretien coute cher. Mais pas de panique, en règle générale le contrat d’entretien coute entre 80 €HT et 150 €HT pour les petites micro-stations et dispositifs compacts. Au-delà de 20 EH (Equivalents Habitants), le contrat d’entretien peut couter plus cher selon la marque matériel.

Sageau sur Twitter